Aller au contenu principal

Le CMHM accueille la ministre de l’Environnement de la Sarre

Madame Petra Berg, ministre du Land de Sarre, chargée de l’environnement, de la protection du climat, de la mobilité, de l’agriculture et de la protection des consommateurs, a visité les installations du CMHM le 19 octobre, dans le cadre d’un voyage d’étude. Elle était accompagnée de Madame la préfète de la Meuse, Pascale Trimbach.

Nommée en avril 2022 au poste de ministre de l’Environnement du Land de Sarre, frontalier de la région Grand Est, elle effectuait avec une délégation de 3 personnes dont 2 de ses conseillers, sa première visite au Labo.

La délégation a été accueillie par Patrice Torres, Directeur industriel et des activités du Grand Est, qui a présenté le projet Cigéo, ses avancées et le calendrier. Elle a ensuite visité les installations souterraines pour constater in situ l’intensité du travail de recherche scientifique et technologique.

Visite du Laboratoire et bien plus

La thématique « énergie » aura marqué ce déplacement puisque Madame Berg a également visité les implantations photovoltaïques de Marville, deuxième plus grand parc de France implantée sur une ancienne base aérienne, mise en service en 2021.

Elle a déclaré : « J’ai eu le grand plaisir de m’informer sur deux projets très intéressants dans le département de la Meuse. J’ai été particulièrement impressionnée par le laboratoire de Bure et de la diligence dont les responsables font preuve sur la recherche concernant le stockage des déchets radioactifs ».

 

Stockage des déchets radioactifs : où en est l’Allemagne ?

L’Allemagne a relancé en 2019 ses recherches de sites pour l’accueil d’un stockage géologique. En septembre 2020, 90 zones ont été identifiées comme éligibles au projet. Alors que la société fédérale de gestion des déchets radioactifs (BGE) poursuit ses recherches pour affiner cette première sélection, une grande campagne d’information et de concertation publique a été lancée début 2021.

Un site pourrait être choisi par le Parlement allemand en 2031 pour une mise en exploitation du stockage aux alentours de 2050.

Tout savoir sur la gestion des déchets radioactifs à l’international
Partager cette page