Aller au contenu principal

Cigéo : nouvelles rencontres avec les riverains

À l’occasion d’une nouvelle campagne de porte-à-porte, des habitants de Meuse/Haute-Marne ont pu échanger avec des ambassadeurs de l’Andra et s’informer sur le projet Cigéo et sur ses futurs aménagements. Focus sur les principales questions.

Dans la continuité des actions de dialogue et de concertation menées par l’Andra, une nouvelle campagne de porte-à-porte s’est déroulée du 17 au 22 mai 2021, avec le support du cabinet eXplain. Objectif : échanger avec les riverains et les informer sur l’avancement du projet Cigéo et en particulier sur la procédure de déclaration d’utilité publique (DUP) et l’enquête publique (lire p. 5).

Public plus précisément concerné par l’enquête : les habitants de 29 communes situées autour des futures installations du centre de stockage Cigéo et le long de la ligne ferroviaire Nançois-Tronville – Gondrecourt-le-Château. Longtemps fermée, celle-ci sera modernisée et remise en service, pour acheminer dans un premier temps les matériaux de construction, et dans un deuxième temps, les colis de déchets radioactifs eux-mêmes. À l’occasion de la campagne de porte-à-porte, les riverains de la ligne ont pu s’informer et s’exprimer sur les impacts potentiels des futurs aménagements sur leur vie quotidienne. Ils ont fait part de leurs questions, et leurs remarques contribueront à nourrir concrètement le projet.

Vos principales questions / nos réponses

L’information et la concertation

Comment participer à la concertation sur le projet Cigéo ?

La concertation sur Cigéo est à la fois un processus réglementaire et une volonté forte de l’Andra d’associer étroitement les acteurs et les habitants du territoire à chaque étape de l’élaboration du projet. Des concertations sur des thématiques ciblées sont organisées par l’Andra mais également par les maîtres d’ouvrage en charge des autres opérations du projet global Cigéo :

• Au printemps 2021, celle organisée par SNCF Réseau, maître d’ouvrage de la mise à niveau de la ligne ferroviaire Nançois-Tronville – Gondrecourt-le-Château a permis au public de s’informer et de s’exprimer*.

• Une concertation organisée par le conseil départemental de Meuse/Haute-Marne aura également lieu concernant la déviation de la RD 60/960.

• L’enquête publique qui s’est tenue du 15 septembre au 23 octobre 2021 était l’occasion pour les citoyens de s’exprimer sur la déclaration d’utilité publique (DUP) de Cigéo.

• En septembre, le 5e rendez-vous de partage de la feuille de route de la concertation locale pour Cigeo a été l’occasion de revenir sur les séquences de concertation et d’évoquer celles à venir.

• Par ailleurs, à l’échelle nationale, l’Andra mène deux concertations sur la phase industrielle pilote et la gouvernance de Cigéo auxquelles il est encore possible de participer jusqu’à fin février.

En parallèle, hors période de concertation spécifique, le public peut s’informer et contribuer au projet à tout moment, à travers l’espace dédié du site internet de l’Andra. Le service de communication de l’Andra est également à disposition pour toute question ou demande de visite à visite.55.52@andra.fr

En savoir plus
Les résultats en bref

La mise à niveau de la ligne ferroviaire

La ligne en 2021

En quoi consiste le projet de remise en service de la ligne SNCF Nançois-Tronville – Gondrecourt-le-Château ?

Retenu comme solution préférentielle par les participants du débat public de 2013 sur le projet Cigéo, le transport par voie ferroviaire permettra, si Cigéo est autorisé, d’acheminer les colis de déchets radioactifs jusqu’au centre lorsqu’il sera opérationnel, ainsi que les matériaux durant la phase de construction.

L’aménagement de cette ligne est donc essentiel. Le trafic des marchandises sur cette ligne a été suspendu en plusieurs étapes entre 1969 et 2020. D’une longueur de 36 km, elle doit faire l’objet de travaux de rénovation et de sécurisation : réfection de la totalité de la plateforme et des voies, rénovation de 26 ouvrages d’art (ponts, route et rails), modernisation des passages à niveau (22 supprimés et 37 automatisés sur 59 au total), implantation de 2 installations terminales embranchées (ITE)*.

La concertation conduite par le maître d’ouvrage SNCF réseau a associé à ce projet d’aménagement les habitants de 16 communes directement concernées. Ils ont pu s’informer et donner leur avis sur les aménagements (passages à niveaux), l’impact des travaux, la fréquence envisagée pour le passage des trains. Le bilan de la concertation publié le 28 juillet précise que 220 personnes au total ont participé aux réunions et ateliers et 1 065 personnes via l’espace dédié à la concertation du site de SNCF Réseau.

La réunion sur la sûreté/sécurité a apporté des réponses aux questions sur les mesures prises pour la protection des riverains au passage des futurs convois de déchets radioactifs. Sur les risques liés aux passages à niveau, la SNCF a indiqué que tous les passages à niveau maintenus seraient mis aux normes de sécurité actuelles. Le public peut continuer à s’informer et à contribuer sur l’espace Concertation du site de l’Andra ou auprès du service de communication du Centre de l’Andra en Meuse/Haute-Marne.

*Ces infrastructures reliées à l’axe principal seront sous la responsabilité de l’Andra ; elles permettront de relier le site de Gondrecourt-le-Château à la future zone de réception des colis de Cigéo.

Partager cette page