Aller au contenu principal

Création de l’Université des Métiers du Nucléaire

Le 27 avril 2021, la filière nucléaire française, l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie, l’Union Française de l’Electricité, France Industrie, et Pôle Emploi, se sont réunis pour la première fois depuis leur engagement en faveur de la création de « l’Université des Métiers du Nucléaire » pour adopter notamment les statuts de l’association.

Cette association, qui regroupe notamment EDF, Orano, le CEA, Framatome, le GIFEN, l’Andra ou encore le pôle de compétitivité Nuclear Valley a pour objectif de dynamiser les dispositifs régionaux, interrégionaux et nationaux de formation du secteur nucléaire, en particulier sur les compétences sensibles.

En 2021, 4 grandes actions vont être engagées : 

  • Appuyer la création de nouveaux lieux ou cursus de formation et déploiement de modalités pédagogiques innovantes  ciblés sur des métiers sensibles tels que le soudage et l’usinage ; 
  • Accompagner des projets locaux, notamment à travers des Campus régionaux qui renforceront la formation aux métiers de la filière nucléaire ; 
  • Mettre en place un dispositif de bourses d’étude pour des élèves en formation initiale Bac PRO, BAC+2 et CAP pour améliorer l’attractivité des jeunes vers les métiers en tension (électricien industriel, chaudronnier, tuyauteur, mécanicien machines tournantes, soudeur) sur tout le territoire en valorisant les profils d’excellence. Dans un premier temps, une cinquantaine de bourses d’un montant unitaire de l’ordre de 600 euros par mois seront accordées ; 
  • Créer d’ici la fin de l’année un portail web des métiers et des formations, destiné à une cible « grand public » afin de contribuer à l’attractivité de la filière. 

L’Université des Métiers du Nucléaire s’appuiera sur le plan France Relance. 
Le secteur nucléaire offre des perspectives majeures en termes d’emploi et représente aujourd’hui en France 220 000 emplois à la fois non délocalisables et qualifiés. Fabrice Puyade, Directeur des ressources humaines, représentera l’Andra au Conseil d’Administration de l’association.

Communiqué de presse
Partager cette page