Aller au contenu principal

La culture scientifique à la portée de tous

À l’occasion de la Fête de la science, l’Espace technologique du Centre de Meuse/Haute-Marne a mobilisé un large public avec un programme riche en découvertes et en animations. Un rendez-vous annuel qui permet à l’Andra de diffuser et de promouvoir une culture scientifique et technique de qualité, notamment auprès des jeunes générations.

Le Centre de Meuse/Haute-Marne a participé une nouvelle fois à la Fête de la science. Thème choisi cette année : les reptiles, fossiles et actuels. En octobre, plus de 1130 personnes, des familles et dix classes, allant de l’élémentaire à la seconde et accompagnées de leurs enseignants, ont pu visiter les deux expositions : « Amphibiens et reptiles de nos campagnes » et « Reptiles fossiles, d’ici et d’ailleurs » tout en découvrant les animations proposées par l’Andra : une enquête ludique, « À la recherche du reptile perdu » et la projection du film 3D OcéanoSaures. « L’exposition présentée à l’Espace technologique depuis le mois de mars mettait l’accent sur les amphibiens. À l’occasion de la Fête de la science, nous avons élargi la thématique en traitant des reptiles en général et ajouté un volet spécifique sur les reptiles fossiles, en provenance de collections privées et publiques locales », précise Marielle Girard, chargée de communication, responsable de la manifestation à l’Andra.

Élargir et enrichir ses connaissances

Trois conférences animées par des chercheurs et chercheuses du Muséum national d’histoire naturelle de Paris et du CNRS étaient également organisées : « Reptiles dans les mers du Secondaire », en prolongement du film ; « Les Amphibiens portent-ils bien leur nom ? » sur l’histoire et la définition de cette classe spécifique de vertébrés ; les diverses symboliques des serpents avec « Serpents, phobie et biologie : du mythe à la réalité ». Une occasion privilégiée pour enfants et adultes de découvrir l’environnement, les modes de vie et l’évolution de ces espèces méconnues, d’enrichir leurs connaissances, mais aussi de s’interroger et d’échanger avec les intervenants. « Le film 3D, construit comme une enquête à la découverte des reptiles marins de l’ère secondaire, a été très apprécié par le public. Avec le questionnaire sur les expositions que nous avons conçu, il a contribué à enrichir le programme présenté en variant les approches. »

Diffuser et soutenir la culture scientifique

« Ce type d’événement s’inscrit dans la mission de l’Andra de diffuser un savoir scientifique en lien avec ses activités. L’exposition consacrée aux reptiles et aux amphibiens a ainsi été l’occasion de présenter le suivi exercé par l’Observatoire pérenne de l’environnement (OPE) sur ces animaux dans le cadre du projet de stockage Cigéo. » Les centres de l’Andra, ouvrent aussi régulièrement leurs sites au public et proposent des expositions permanentes en lien direct avec la gestion des déchets radioactifs, pour un partage des connaissances. La démarche est également mise en œuvre tout au long de l’année au travers d’actions et de partenariats sur des thématiques scientifiques. Citons notamment :

- l’opération « Professeurs en entreprise ». Lancée en septembre par la fondation C Génial, elle propose aux enseignants du secondaire et aux cadres de l’Éducation nationale la visite gratuite de 240 sites, parmi lesquels IBM, Saint-Gobain ou Eurotunnel…

- « Les filles, osez les sciences ! », initiée par Accustica, le centre de culture scientifique et technique de Champagne-Ardenne. Cette exposition tourne depuis novembre dans les établissements scolaires du Grand-Est. Une autre façon de faire connaître et de valoriser les connaissances et la recherche scientifiques auprès des jeunes filles, collégiennes et lycéennes.

image fête de la science
fête de la science3
fête de la science2
fête de la science4
fête de la science5
Partager cette page