Aller au contenu principal

L’alternance, un pari gagnant-gagnant

En juin dernier, le gouvernement a annoncé d’importantes mesures financières pour inciter les entreprises à recourir à l’alternance en ces temps de crise sanitaire. L’Andra n’a pas attendu ce coup de pouce pour embaucher des apprentis. Retour sur une démarche bien ancrée qui bénéficie aussi bien aux étudiants qu’à l’Agence.

L’alternance est-elle une voie d’excellence ? C’est en tout cas la conviction de l’Andra. Du Bac pro au Master 2 en école d’ingénieur, en passant par les personnes en reconversion professionnelle, environ 25 alternants complètent chaque année les équipes de l’Andra. Excellent vecteur d’intégration dans le monde du travail, l’alternance donne aussi aux étudiants l’opportunité de déterminer avec soin la voie qui leur convient.

Et selon Fabrice sites eux-mêmes (bâtiments, ateliers, machines, lieux de vie), mais aussi l’aspect humain : les hommes et les femmes qui ont incarné ou incarnent ces métiers et cette culture locale. Gageons que cette année réservera de nouvelles belles surprises au jury de professionnels, que ce soit en termes de qualité technique, d’intérêt mémoriel ou tout simplement d’émotion ! Puyade, directeur des ressources humaines à l’Andra, le bénéfice ne se situe pas seulement du côté des étudiants : « Les alternants nous apportent un regard neuf, une vision que nous n’avions pas ou plus sur nos métiers. »

« Les alternants nous apportent un regard neuf, une vision que nous n’avions pas ou plus sur nos métiers. »

Fabrice Puyade, directeur des ressources humaines à l’Andra

Miser sur la transmission

Susciter l’intérêt pour la gestion des déchets radioactifs est aussi un enjeu majeur pour l’Andra, d’autant plus dans un contexte global où l’attrait pour les métiers du nucléaire diminue. Si ces étudiants sont régulièrement recrutés à la fin de leur cursus, l’objectif premier reste de transmettre des compétences qui pourront très bien être exploitées dans un autre cadre professionnel. « Miser sur la transmission, l’apprentissage de longue durée est une valeur clé pour l’avenir, une démarche responsable qui va bien au-delà des activités de l’Andra », conclut Fabrice Puyade.

Retrouver les portraits de nos alternants en vidéo sur la page LinkedIn de l'Andra
Partager cette page