Aller au contenu principal

Lancement d’une campagne géophysique test

Du 22 février à début mars, une campagne géophysique visant à tester des méthodes d’investigations géophysique du sous-sol sera réalisée sur les communes de Bure, Mandres-en-Barrois et Saudron. Elle sera menée par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), dans le cadre du partenariat de recherche avec l’Andra.

Méthode sismique réfraction

Ces méthodes, non intrusives, ont pour objectif de consolider les connaissances sur la formation des calcaires du Barrois, qui constituent la formation géologique présente en surface sur le Centre Meuse/Haute-Marne et ses environs. Les équipes du BRGM, en lien avec les scientifiques de l’Andra, vont déployer sur le terrain les deux méthodes suivantes :

 

Sismique réfraction : il s’agit d’enregistrer sur un dispositif linéaire constitué de capteurs sismiques (géophones), les ondes engendrées par une masse de quelques dizaines de kilos que l’on fait chuter de quelques dizaines de centimètres. Ces ondes sont réfléchies sur les interfaces entre deux couches de roche différentes. Cette méthode permet de déduire la profondeur et la géométrie du sous-sol, ainsi que la répartition des vitesses de propagation des ondes dans le sol.

 

Panneaux électriques : il s’agit de panneaux comprenant chacun 96 électrodes qui fonctionnent par groupes de 4 : un courant électrique est émis par 2 électrodes ; la mesure la tension entre les 2 autres permet de déduire la résistivité du sous-sol, c’est-à-dire sa capacité à s’opposer à la circulation du courant électrique. Cette méthode permet notamment de déterminer la présence d’eau.

 

La campagne devrait s’achever le 5 mars prochain.

Partager cette page