Aller au contenu principal

L'Andra accueille une délégation tchèque

Jeudi 2 juin le Centre de Meuse/Haute-Marne a accueilli un groupe d’une dizaine de visiteurs tchèques, tous originaires de Vysočina. Cette région pourrait accueillir un jour le centre de stockage des déchets radioactifs tchèques.

C’est un programme très complet qui attendait la délégation de République Tchèque : visite du Laboratoire, de l’Espace technologique mais aussi rencontre avec les élus locaux Michel Loisy, Président de la Codecom des Portes de Meuse et Marie-Gabrielle Chevillon, conseillère régionale, la Mission Cigéo, le Comité local d’information et de suivi, le GIP 52 et le groupement Energic 52/55.

Une visite d’autant plus importante que la région de Vysočina pourrait accueillir dans le futur un centre de stockage de déchets radioactifs (voir ci-dessous). Le groupe était majoritairement composé d’élus locaux, dont Vitezslav Schrek, Président de la région et Hana Hajnová, vice-présidente (en photo).

Un lien particulier avec le Grand Est

Ce voyage de la délégation s’est ensuite poursuivi le lendemain pour une rencontre à Metz avec Brigitte Torloting, vice-présidente du Grand Est en charge des relations européennes et internationales.

En effet la collectivité de Vysočina dispose d’un lien particulier avec notre région puisqu’elle est jumelée depuis 2006 avec le Grand Est (à l’époque c’était avec la région Champagne-Ardenne).

Stockage des déchets radioactifs : où en est la République Tchèque ?

Le gouvernement tchèque a approuvé en décembre 2020 une liste de quatre sites potentiels pour un stockage géologique des déchets radioactifs de haute activité et du combustible usé. À cette occasion un nouveau calendrier du projet a été confirmé avec la sélection du site de stockage d'ici 2030 et une mise en service d'ici 2065.

La région de Vysočina accueille déjà l’une des deux centrales nucléaires du pays, à Dukovany. Un centre d’entreposage des déchets et un laboratoire sont d’ailleurs situés à proximité de cette centrale.

Tout savoir sur la gestion des déchets radioactifs à l'international
Partager cette page