Aller au contenu principal

Le CMHM accueille l’Ambassadeur du Japon en France

Son Excellence Monsieur IHARA Junichi, Ambassadeur du Japon en France a visité ce mardi 15 juin les installations du CMHM.

La visite dans le Laboratoire souterrain

La visite a débuté à l’Espace technologique et la délégation a été accueillie par Patrice Torres, Directeur du CMHM et Daniel Delort, chef de service des relations internationales.

Elle s’est ensuite poursuivie dans le laboratoire souterrain. Nommé en décembre 2019, Monsieur IHARA Junichi n’avait pas encore eu l’occasion de visiter nos installations et il a pu en découvrir les enjeux scientifiques et techniques qui ont retenu toute son attention, son Excellence l’Ambassadeur était également intéressé par les relations que l’Andra noue et développe avec son territoire d’accueil.

Il s’est ensuite rendu à Nancy où il a rencontré le Maire, Mathieu Klein, afin d’échanger sur le jumelage Nancy/Kanazawa. Son périple dans le Grand Est s’est poursuivi à Metz, au Centre Pompidou, conçu par l’architecte japonais Shigeru Ban. Avant la crise sanitaire, le CMHM accueillait de nombreux visiteurs Japonais, ils représentaient 5 % des visiteurs étrangers du Laboratoire en 2019.

Le stockage géologique profond au Japon

En 2017, le Japon publie une cartographie nationale des zones propices à accueillir un stockage géologique. En octobre 2020, deux communes se sont portées candidates pour que s’engagent des recherches préliminaires en vue de l’installation du projet. Dans deux ans, elles exprimeront leur intention de passer à l’étape de « l’enquête préliminaire » qui inclurait des travaux d’investigations géologiques. NUMO prévoit une première sélection de sites potentiels d’ici 2025 et une mise en service du stockage d’ici 2035.

Pour mener ses recherches, le Japon utilise deux installations souterraines : le laboratoire d’Horonobe, sur l’île d’Hokkaido, pour étudier les roches sédimentaires à 500 mètres de profondeur ; le laboratoire de Mizunami, sur l’île d’Honshu, pour étudier le granite à 1 000 et 500 mètres de profondeur.

Visiter nos installations
Partager cette page