Aller au contenu principal

Le premier rapport d'activité du projet IMPACT DEEPSURF est disponible !

Lancé en novembre 2018, Le projet DEEPSURF s’intéresse à la contribution du sol et du sous-sol dans la transition énergétique. L’Andra joue un rôle important dans ce projet Lorraine Université d’Excellence, labellisé par le Ministère de la recherche, puisque le Centre Meuse/Haute-Marne (CMHM) est l’un des 2 sites pilotes.

Optimisation de la production de biomasse énergétique, cartographie des puits de carbone, exploitation de ressources fossiles à faible empreinte carbone, sont les pistes étudiées par un consortium de recherche pluridisciplinaire pour contribuer à la diminution drastique des émissions de gaz à effet de serre.

Cette initiative regroupe à la fois des acteurs académiques, comme l’Université de Lorraine et industriels dont l’Andra. Les domaines étudiés sont très variés : géosciences, sciences du sol, sciences forestières, biologie, mathématiques, l’économie, géographie, psychologie et droit public.

Les objectifs de ce groupe de travail sont à la fois de proposer de nouvelles solutions technologiques (capteurs, logiciels…) mais aussi d’apporter une véritable aide à la décision en matière énergétique. Ainsi 14 thèses sont financées dans le cadre de DEEPSURF dont 4 utilisant les données de l’Observatoire pérenne de l’environnement (OPE).

Retrouvez le premier rapport d’activité, disponible en français et en anglais

Qu’est-ce qu’un site pilote ?

Le projet DEEPSURF dispose de 2 sites pilotes : le centre Meuse/Haute-Marne de l’Andra et le forage La Française de l’énergie de Folschviller. Sur ces sites, les équipes de Deepsurf peuvent mener différentes recherches en lien avec l’utilisation du sol et du sous-sol, dans le cadre de la transition énergétique.

Partager cette page