Aller au contenu principal

Parrainage - Quand les sapeurs-pompiers dévoilent leurs trésors…

Le 7 mai dernier, la Maison des sapeurs-pompiers de la Meuse a ouvert ses portes près de Saint-Mihiel. Ce nouveau site touristique et d’information dédié à la mémoire des soldats du feu et de leurs matériels bénéficie du parrainage de l’Andra.

L’Andra apporte son soutien aux initiatives qui contribuent au dynamisme des territoires dans lesquels elle est implantée. Elle a d’ailleurs établi une charte des parrainages qui précise les conditions de son aide aux projets qui lui sont soumis. Parmi les domaines définis dans cette charte, figurent la transmission de la mémoire et la sauvegarde du patrimoine. Pour ce volet de la charte, l’Andra a choisi de parrainer la Maison des sapeurs-pompiers de la Meuse, inaugurée le 7 mai 2022. Ce lieu d’exposition flambant neuf est situé à Chauvoncourt, à côté de Saint-Mihiel, dans l’Est de la Meuse.

Sur 1 200 m2, 200 ans de matériel de lutte contre le feu sont exposés, depuis les pompes à bras du XIXe siècle aux camions-citernes contemporains, en passant par la traction hippomobile, les auto et motopompes, et les fourgons Dodge abandonnés par les troupes américaines après la Seconde Guerre mondiale. « La communauté de communes du Sammiellois a mis à notre disposition un bâtiment de la zone artisanale et industrielle de Chauvoncourt », explique le capitaine Sylvain Dufour, président de l’association de la Maison des sapeurs-pompiers de la Meuse. « C’est un emplacement très avantageux, car il est au coeur du département et facile d’accès depuis toutes les communes. »

« Nous voulons proposer des animations, organiser des événements comme un carrefour de l’emploi pour les jeunes, en faire un point d’information sur la gestion de crise à destination des élus locaux, et pourquoi pas, y installer un escape game. »

Capitaine Sylvain Dufour, président de l’association de la Maison des sapeurs-pompiers de la Meuse

Un lieu ouvert sur le présent et l’avenir

Mais la Maison n’est pas qu’un hall d’exposition de matériels anciens. « Pas question qu’elle soit un musée figé dans le temps », insiste Sylvain Dufour. « Nous voulons y proposer des animations, organiser des événements comme un carrefour de l’emploi pour les jeunes, en faire un point d’information sur la gestion de crise à destination des élus locaux, et pourquoi pas, y installer un escape game. »

La subvention de l’Andra, d’un montant de 4 000 €, servira d’ailleurs à équiper la Maison en matériel numérique pour qu’elle dispose d’une salle de conférences « digne de ce nom ». Déjà deux conférences sur les thématiques du développement durable et l’attractivité des territoires sont prévues au second semestre de 2022. « La Maison est donc à la fois un atout touristique et un outil d’attractivité du territoire, et pour un département comme la Meuse, ce sont des questions importantes. » Les liens entre l’Andra et les sapeurs-pompiers de la Meuse remontent à l’aménagement du site de Bure. Un centre de secours y a été construit, et des formations en sécurité incendie y sont organisées en partenariat avec l’Andra.

Tout savoir sur les parrainages
Partager cette page