Aller au contenu principal

Posiva dépose sa demande d’autorisation d’exploitation pour le stockage géologique finlandais

Le 30 décembre 2021, Posiva, entreprise détenue conjointement par les exploitants nucléaires finlandais TVO et Fortum, a déposé une demande d’autorisation d’exploitation auprès du gouvernement du pays pour mettre en service les installations de conditionnement et de stockage géologique des combustibles usés.

Le stockage géologique finlandais est prévu pour accueillir les déchets hautement radioactifs des deux centrales nucléaires du pays. Il est situé sur l’île d’Olkiluoto, un site abritant trois réacteurs nucléaires, dont l’EPR, qui a démarré le 21 décembre dernier, un entreposage de combustibles usés et un stockage de déchets de faible et moyenne activité.

À l’inverse de la France, la Finlande a fait le choix de ne pas retraiter le combustible nucléaire usé. Le stockage géologique, actuellement en cours de creusement dans une roche granitique située à plus de 400 mètres de profondeur, a donc pour vocation d'accueillir ces combustibles usés. L’installation de conditionnement (ou usine d’encapsulation) permettra au préalable de placer ces déchets dans des conteneurs en acier, eux-mêmes mis en place dans des surconteneurs en cuivre. 

Le choix français du retraitement

En France, le combustible nucléaire usé est retraité afin de séparer les matières valorisables (plutonium, uranium) des résidus ultimes qui constituent les déchets radioactifs de haute activité (HA) et de moyenne activité à vie longue (MA-VL). Ces déchets sont incorporés à une pâte de verre en fusion qui est coulée dans un colis en inox (HA) ou conditionnés dans des colis métalliques ou en béton (MA-VL). Si le projet Cigéo est autorisé, Ils seront stockés à 500 mètres de profondeur dans une couche argileuse, à la frontière de la Meuse et de la Haute-Marne. 

La demande d’autorisation d’exploitation de Posiva sera examinée par le gouvernement finlandais et évaluée par le STUK, l’autorité de sûreté nucléaire et de radioprotection du pays. Si l’autorisation est délivrée, la mise en service du stockage géologique pourrait avoir lieu vers 2025.

En 2015-2016, Posiva avait déjà obtenu l’autorisation de construction du stockage géologique puis celle de l’installation de conditionnement des combustibles usés en 2019. 

 

Du laboratoire au stockage

La Finlande s’appuie depuis 2004 sur un laboratoire de recherche, à 400 mètres de profondeur, dans le prolongement duquel sont construits les ouvrages de stockage des combustibles usés. 

Quid des autres déchets radioactifs ?

Deux installations de stockage à faible profondeur sont en fonctionnement en Finlande pour les déchets radioactifs de faible et moyenne activité : la première, à proximité de la centrale d’Olkiluoto, où les déchets sont stockés entre 60 et 100 mètres de profondeur ; la seconde, près de la centrale de Loviisa, où les déchets sont stockés à environ 110 mètres.

Dans le futur, les déchets radioactifs de démantèlement des réacteurs situés à Olkiluoto seront également pris en charge sur l’installation de stockage à proximité de la centrale.

Partager cette page