Aller au contenu principal

Radio-Actif : le podcast pour appréhender les déchets radioactifs autrement

L’Andra s’exporte sur de nouvelles plateformes avec le lancement de son podcast « Radio-Actif ». Le but ? Susciter l’intérêt d’un large public pour la gestion des déchets radioactifs, et notamment les jeunes générations. Ce nouveau format débute par une série en six épisodes sur la question de la mémoire. Archivistes, archéologues, spécialistes du son ou des supports numériques se succèdent au micro pour vous faire voyager dans le temps. Découvrez le sixième épisode.

L’Andra ne cesse d’innover pour sensibiliser le public et particulièrement les jeunes générations, sur la problématique cruciale de la gestion des déchets radioactifs sur le long terme. Elle lance ainsi son podcast « Radio-Actif » avec six épisodes(1) inédits sur le sujet de la préservation et la transmission de la mémoire pour les générations futures. Après les conférences et les expositions organisées cette année sur la mémoire, cette série intitulée « Demain dans mille ans » donnera l’occasion d’explorer des facettes différentes du sujet et de toucher un large public.

Un format qui a la cote auprès des jeunes internautes

L’engouement actuel pour les podcasts est réel, en particulier chez les moins de 25 ans(2). Accessibles directement sur un smartphone, ils constituent un format particulièrement pertinent quand il s’agit de sensibiliser cette catégorie de citoyens. « La gestion sur le long terme des déchets radioactifs est un sujet de société qui concerne tout particulièrement les jeunes générations », explique Sophie Muzerelle, responsable de la communication audiovisuelle à l’Andra. « En effet, elles vont devoir prendre le relais, continuer à mettre en œuvre les solutions proposées aujourd’hui, mais également être des passeurs de mémoire. »

Prendre le temps d’expliquer

Un autre atout du podcast – et non des moindres –, c’est sa durée. « Le podcast donne le temps de poser clairement une problématique, de rappeler des définitions ou de fournir des informations complémentaires (scientifiques par exemple), nécessaires à une bonne compréhension du sujet. C’est tout à fait adapté pour traiter des sujets complexes comme la mémoire ou d’autres thématiques en lien avec les activités de l’Andra », précise Sophie Muzerelle.

Si on se servait des exemples du passé ?

Péniche sur le canal du Midi près d’Adge (Hérault, Languedoc-Roussillon)
© Denise Bellon

Dans le premier épisode de la série, « Peut-on utiliser les exemples du passé pour construire le futur ? », deux sites industriels historiques, le canal du Midi et le bassin minier du Nord Pas-de-Calais, sont évoqués en parallèle. Ancrés chacun dans leur territoire respectif, ils ont façonné à la fois les paysages et les hommes. Ils ont laissé une empreinte considérable qui résiste au temps(3) et permettent donc de tirer des enseignements sur la façon de transmettre la mémoire de tels ouvrages. Pour Cigéo, le projet de stockage géologique de déchets radioactifs qui resteront dangereux sur le très long terme, ils constituent des modèles emblématiques, des « analogues mémoriels ». 

Celle du canal du Midi (sa construction, les modalités techniques pour le maintenir en activité) nous est parvenue notamment grâce à ses archives et à l’héritage collectif local (population et ouvriers du canal). Le bassin minier du Nord de la France, avec ses 100 000 km de galeries souterraines, a vu ses sites d’exploitation fermer définitivement. Actuellement en phase de surveillance, il se reconvertit peu à peu. Transmettre la mémoire de ce fleuron de notre patrimoine industriel se révèle un facteur d’attractivité considérable pour l’ensemble du territoire. 

 

(1) Fichier audio mis à disposition sur Internet, téléchargeable sur un ordinateur ou un mobile.
(2) Près d’un tiers des internautes écoutent des podcasts chaque mois et 1 auditeur de podcast sur 4 a moins de 25 ans (source : étude Global audio- Médiamétrie-mai 2021).
(3) Le canal du Midi creusé il y a 350 ans a été mis en service en 1671 ; les mines de charbon du Nord Pas de Calais ont été exploitées de la moitié du XIXe siècle jusqu’aux années 1990.

 

Où retrouver nos podcasts ?

Le premier épisode de « Demain dans 1 000 ans » est disponible depuis le 6 décembre 2021 sur les plateformes Spotify, Deezer, Google Podcasts, Podcast Addict et sur le mur des podcasts de Ouest France.  A retrouver également sur notre chaîne YouTube.

Le deuxième épisode est disponible depuis le 20 décembre 2021 sur les plateformes Spotify, Deezer, itunesGoogle Podcasts, Podcast Addict, Podchaser et sur le mur des podcasts de Ouest France. A retrouver également sur notre chaîne YouTube.

Le troisième épisode est disponible depuis le 17 janvier 2022 sur les plateformes Spotify, Deezer, itunes, Google Podcasts, Podcast Addict, Podchaser et sur le mur des podcasts de Ouest France. A retrouver également sur notre chaîne YouTube.

Le quatrième épisode est disponible depuis le 31 janvier 2022 sur les plateformes Spotify, Deezer, itunes, Google Podcasts, Podcast Addict, Podchaser et sur le mur des podcasts de Ouest France. A retrouver également sur notre chaîne YouTube.

Le cinquième épisode est disponible depuis le 14 février 2022 sur les plateformes Spotify, Deezer, itunes, Google Podcasts, Podcast Addict, Podchaser et sur le mur des podcasts de Ouest France. A retrouver également sur notre chaîne YouTube.

Le sixième épisode est disponible depuis le 28 février 2022 sur les plateformes Spotify, Deezer, itunes, Google Podcasts, Podcast Addict, Podchaser et sur le mur des podcasts de Ouest France. A retrouver également sur notre chaîne YouTube.

Cette série a été réalisée en partenariat avec Le Drenche, journal de débat et d’opinions contre les idées reçues. Plus d’informations sur www.ledrenche.ouest-france.fr

Partager cette page