Aller au contenu principal

Une vision stratégique de la R&D pour préparer l’avenir

Arrivée à une période charnière de son histoire, l’Andra publie sa vision stratégique de la R&D scientifique et technologique pour la dizaine d’années à venir. De quoi orienter de manière pertinente les futures recherches en appui au développement des filières de gestion à long terme des déchets radioactifs.

Au cœur des activités de l’Andra, la science et la technologie permettent d’apporter les connaissances nécessaires en support au développement progressif des filières de stockage de déchets radioactifs. L’Agence met ainsi en jeu des programmes de R&D et mobilise la communauté scientifique et technologique nationale et internationale. 

 

30 ans de R&D

Depuis plus de 30 ans, l’Andra a acquis un solide socle de connaissances scientifiques et technologiques en soutien aux enjeux opérationnels des stockages en s’appuyant sur l’excellence de la communauté scientifique et technologique. Il couvre l’ensemble des composants(1) d’un centre de stockage et porte sur leurs propriétés physico-chimiques(2), leur comportement en situations de stockage, jusqu’à la description de l’évolution phénoménologique des systèmes de stockage dans leur ensemble au cours du temps, en particulier sur le long terme, après leur fermeture.

L’Andra est aujourd’hui à une étape importante de son histoire avec le dépôt attendu en 2022 de la demande d’autorisation de création (DAC) de Cigéo, le centre de stockage géologique pour les déchets radioactifs les plus dangereux. Ce dépôt de DAC sera suivi de son instruction, dans la perspective de l’industrialisation du projet et le début de son développement progressif sur une durée de l’ordre de la centaine d’années. A cela s’ajoutent les grandes orientations sur la gestion des matières et déchets radioactifs suite au débat public de 2019 sur le Plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs (PNGMDR). Face à ces jalons, la R&D se doit d’accompagner l’adaptabilité et la flexibilité nécessaires des activités de l’Andra.

Dans ce contexte, l’Andra a engagé en 2019 un processus de réflexion prospective sur sa R&D de demain, qui a mobilisé l’ensemble des directions de l’Agence, ainsi que son Conseil scientifique. La « Vision stratégique de la recherche scientifique et technologique de demain à l’Andra » trace, à un horizon de 10 ans, les grandes orientations thématiques structurantes de la R&D de l’Andra. Transverses à l’ensemble des déchets radioactifs et des filières de gestion et centrées sur les composants des systèmes de stockage au sens large et sur les thématiques « cœur de métier », ces grandes orientations s’inscrivent dans la dynamique long terme du développement des activités de l’Andra. La R&D consacrée à certains domaines scientifiques et technologiques évoluera en phase avec les enjeux propres à chacune des filières et sera adaptée et définie au fur et à mesure du développement des stockages. Elle s’accompagnera du renforcement et du développement des synergies (partenariats stratégiques, transfert de connaissances et de compétences, etc.) au sein des différents écosystèmes scientifiques et technologiques de l’Andra, dans la filière nucléaire et les autres filières industrielles (ex. génie civil, aéronautique).

 

(1) Radionucléides et toxiques chimiques, déchets, ouvrages, milieu géologique - environnement de surface/biosphère.
(2) (géo)mécaniques, hydraulique-gaz, (géo)chimiques, (géo)thermiques, etc.

La vision stratégique de la R&D scientifique et technologique de demain à l’Andra (PDF 5.16 Mo) Pour en savoir plus sur les activités de R&D à l'Andra
Partager cette page